FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés



 Bienvenue à INFSCJ Forum 
Bienvenu, Invité! On attend votre participation au Forum                   اهلا بك Invité ننتظر مشاركتكم و تدخلاتكم    
ROBLEMES SOCIAUX DE LA JEUNESSE ALGERIENNE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum INFSCJ Tixeraine Index du Forum -> Espace 04 -> Occupations jeunesse
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
achour
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2008
Messages: 133
Localisation: Switzerland
Masculin
Point(s): 114
Moyenne de points: 0,86

MessagePosté le: / Mar 12 Juin 2012, 02:02 pm    Sujet du message: ROBLEMES SOCIAUX DE LA JEUNESSE ALGERIENNE Répondre en citant

La vie chère, le manque de logements et le chômage dans ce pays riche. Dénoncent un peu partout leur mal de vivre, la jeunesse les moins de 30 ans représentent 68 % de la population, on peut être jeune a tout âge, on peut être vieux a tout les instants, on est vieux quand on est malade, même a 20 ans.

Les enfants des riches qui souvent bénéficient alors que le riche s’enrichie davantage et le pauvre s’appauvrie d’avantage.Ces jeunes Algériens qui brûlent les frontières (harrag) signifie "qui brûle") et partent par centaines vers les côtes européennes, à la recherche d'une liberté qu'ils ne trouvent pas en Algérie. Qu'ils aient un travail, un diplôme, une famille ou même un peu d'argent, les harragas racontent tous ce mal vivre, ce manque de perspectives qui caractérisent leur génération. Souvent, ils ont du mal à trouver les mots pour le dire mais, par bribes, ils évoquent la difficulté, à se marier ou avoir leur propre logement.

Vivez chez ses parents a 20 a 30 ou a 35 ans a cause du chômage, le logement c’est vivre le quotidien l’inconfort matériel et psychique.

Les différentes contestations enregistrées ici et là des signes probants pour que la jeunesse risque à n’importe quel instant de sortir dans la rue avec tous les risques que cela comporte. La population juvénile est confrontée à de nombreux facteurs sociaux (liste non exhaustive)
Le chômage , l’éclatement de la cellule familiale ,la dégradation du pouvoir d’achat ,l’inadaptation et l’inadéquation de l’éducation ,
la mal vie ,la perte du repère identitaire et culturel , l’imitation d’une pseudo culture occidentale agressive ,l’absence d’une politique de prise en charge adaptée sur le plan éducationnel, culturel et loisirs , absence totale d’une solidarité nationale pour la jeunesse , déperditions scolaires et l’analphabétisme chronique.Les effets du terrorisme et ses conséquences.Il serait aberrant d’ignorer ce potentiel humain qui a une soif inassouvie d’apprendre, de se cultiver, d’espérer, de travailler afin de participer pleinement au développement de son pays. Cette volonté de vouloir acquérir la connaissance, de se sentir pris en charge aurait du inciter l’ensemble des décideurs politiques à prendre les devants.La souffrance des Jeunes en Algérie apparaît comme un révélateur et un amplificateur de la souffrance de la société, la majorité des Jeunes ne fait pas confiance à nos institutions. Les Acteurs sociaux doivent intrinsèquement renforcer la vigilance pour mieux mobiliser leur compétence en matière de prise en charge de la population juvénile. Bien sûr l’éducation est la condition première de la prévention de la Délinquance. Nous devons éduquer avant d’être obligé de réparer. Apaiser les conflits de la vie quotidienne en retissant les mailles de la société aider au dialogue.Il faut dés présent agir pour relier à la collectivité cette partie de la population qu’est la jeunesse et qui part à la dérive, dans l’oubli. Il faut redonner confiance de part et d’autre et établir les conditions d’un dialogue constructeur. Pour débloquer cette situation conflictuelle il nous faut rendre crédible la parole des jeunes aux yeux des administrations. L’essentiel pour nous est de contribuer à la protection des jeunes en leur donnant les moyens pour s’organiser et s’épanouir dans un climat de convivialité. Notre action s’inscrit dans un cadre républicain pour la sauvegarde de la population juvénile, tout en proposant des actions concrètes et simple pour que l’Etat initie une Politique urgente en faveur des jeunes, basée sur le droit, l’égalité des chances de tout un chacun en matière d’emploi, de logement, d’éducation, de formation ainsi que l’accès à la culture et aux activités scientifiques et de loisirs.

B Benchaida

Lundi 22 Août 2011
source: http://www.reflexiondz.net/
___________________________________________________________________
Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Yahoo Messenger
Publicité






MessagePosté le: / Mar 12 Juin 2012, 02:02 pm    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tamert
membres Platinum
membres Platinum

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 505
Localisation: paris
Masculin
Point(s): 534
Moyenne de points: 1,06

MessagePosté le: / Jeu 14 Juin 2012, 05:57 pm    Sujet du message: ROBLEMES SOCIAUX DE LA JEUNESSE ALGERIENNE Répondre en citant

Bonjour cher collègue, je partage ton constat quant au malaise que vit la jeunesse Algérienne même si sur les causes je ne suis pas toujours d'accord mais l'essentiel est de discuter. Pour ce qui est du remède je reste un peu sur ma faim. Il ne doit pas y avoir l'état d'un côté et le peuple de l'autre. Les jeunes doivent être intégrés dans les institutions de l'état, les percevoir uniquement à travers le prisme des problèmes qu'ils vivent me semble être une erreur. Qui est à l'origine de ce mal être, c'est tout de même pas le monde occidental et encore c'est quoi cette histoire de perte de repères, ce sont des jeunes qui ont envie de voir ailleurs. C'est le propre même de la jeunesse. ramener de nouvelles façons de vivre, de penser et d'agir est le propre même de cet âge de la vie. Nous avons été jeunes nous aussi, que disaient ce d'avant notre génération ?
Pour moi, le vrai débat est ailleurs, qu'elle projet de société nous voulons construire pour le futur, rester figer dans un âge d'or qui n'a jamais exister ou bâtir une Algérie économiquement puissante, culturellement plurielle, universelle et politiquement démocratique et moderne. 
___________________________________________________________________
Salut c'est redouane tamert, j'ai trouvé par hasard votre site. je vous donne mon adresse
redou@live.fr
J'aimerai participer à vos échanges
je vous embrasse Redouane,
Vive les anciens de tixeraine.


Revenir en haut
Tamert
membres Platinum
membres Platinum

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 505
Localisation: paris
Masculin
Point(s): 534
Moyenne de points: 1,06

MessagePosté le: / Lun 14 Avr 2014, 11:38 am    Sujet du message: ROBLEMES SOCIAUX DE LA JEUNESSE ALGERIENNE Répondre en citant

Je suis plus qu'étonné par le silence qui règne dans ce forum alors que notre pays est dans un moment voir un virage important dans l'édification de la démocratie. Pas un mot pas une remarque, observation ou critique de la part de ceux qui se disent CADRES de la jeunesse. 
Jeunesse qui représente un enjeu important dans cette campagne. Franchement vous êtes forts les mecs, pas un mot et personne ne réagit, à croire que nous sommes encore dans les années du parti unique. Bravo.
___________________________________________________________________
Salut c'est redouane tamert, j'ai trouvé par hasard votre site. je vous donne mon adresse
redou@live.fr
J'aimerai participer à vos échanges
je vous embrasse Redouane,
Vive les anciens de tixeraine.


Revenir en haut
Tamert
membres Platinum
membres Platinum

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 505
Localisation: paris
Masculin
Point(s): 534
Moyenne de points: 1,06

MessagePosté le: / Ven 5 Déc 2014, 04:42 pm    Sujet du message: ROBLEMES SOCIAUX DE LA JEUNESSE ALGERIENNE Répondre en citant

L'urgence doit être consacrée à la lutte contre toutes les formes de la corruption et de clientélisme qui sont en passe de métastaser l'ensemble des corps de la société. Il est certain que la tache ne va être facile compte tenu de la propagation de ce phénomène, notamment dans les administrations publiques. Il s'agit de notre dernière chance pour entrer enfin dans la modernité et dans un état de droit.
Aucun programme , aucune idée ne peut aboutir sans cette lutte contre la corruption. Il y'a qu'a voir le programme ANSEJ et les effets pervers qu'il a engendré.

___________________________________________________________________
Salut c'est redouane tamert, j'ai trouvé par hasard votre site. je vous donne mon adresse
redou@live.fr
J'aimerai participer à vos échanges
je vous embrasse Redouane,
Vive les anciens de tixeraine.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: / Aujourd’hui à 09:06 pm    Sujet du message: ROBLEMES SOCIAUX DE LA JEUNESSE ALGERIENNE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum INFSCJ Tixeraine Index du Forum -> Espace 04 -> Occupations jeunesse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2007, 2010 INFSCJ Tixeraine
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created Arar Nazih.